De nombreux séismes dans la région de Fréjus et Draguignan

//De nombreux séismes dans la région de Fréjus et Draguignan

De très nombreux séismes dans la nuit du 17 au 18 février

Vers minuit on aurait pu croire à des tirs opérés dans le camp militaire de Canjuers mais la sensation d’un semi-remorque qui passe à côté de chez soi m’a immédiatement fait penser à un séisme. Vers 5h45 la même chose, une vibration sourde.

Le site du RéNaSS ainsi que celui d’Azurseisme confirment la nuit sismique dans la région (voir l’image ci-contre).

Dès 23h05, un séisme d’une magnitude de 2,1 sur l’échelle de Richter a lieu au nord-ouest de Saint-Paul en forêt. La rupture des roches a lieu vers 10 km de profondeur. https://earth.app.goo.gl/Gca9R

A 0h05, une nouvelle rupture a lieu à 17km de profondeur. L’épicentre se situe cette fois à quelques centaines de mètres du centre de Bagnols en forêt : https://earth.app.goo.gl/ZETfB. La magnitude enregistrée est de 3,2.

Toute la nuit de nombreuses répliques ont lieu et vers 5h47 du matin un séisme plus fort, de magnitude 3,5 est ressenti dans la région du pays de Fayence et aux alentours comme l’indiquent de nombreux témoignages.

La région n’est pas connue pour être sismiquement très active et cet épisode de près d’une vingtaine de séismes (et à cette heure cela continue !) est assez exceptionnel. Selon Azurseisme cela pourrait avoir un lien avec le lac de Méaulx.

Comment naissent les séismes ?

(D’après les archives du réseau sismique Provence) :

La cause d’un séisme est presque toujours la même : il est provoqué par la rupture brutale des roches en profondeur en un point appelé foyer (à la verticale de l’épicentre) qui, le plus souvent, se situe dans les 60 premiers kilomètres de la couche externe de la Terre.

Devant la contrainte imposée par le mouvement des plaques (mouvements de rapprochement ou d’écartement ou bien encore de coulissage des plaques rigides), les roches superficielles se déforment de façon élastique jusqu’à un certain point de rupture à partir duquel elles cassent brutalement le long d’une ou plusieurs failles.

Les parois de la faille mises en mouvement, frottent l’une contre l’autre de telle sorte qu’il y a dissipation de l’énergie d’une part sous forme de chaleur obtenue par frottement, et d’autre part sous forme de vibrations, les ondes sismiques, qui se propagent dans toutes les directions à partir du foyer et que l’on peut enregistrer sur un sismomètre. On peut illustrer facilement cette notion avec l’image de la pierre jetée à l’eau. Celle-ci donne naissance à des ondes qui s’éloignent du point d’impact. De la même manière, les ondes sismiques se propagent à partir du foyer d’un tremblement de terre.

2018-11-03T15:22:54+00:00By |Actualité|

Leave A Comment